5 éléments clés pour un footer parfait


Cette semaine on s’attaque à un autre sujet, le footer (bas de page) ! Nous allons voir a quoi sert-il, quelle est sa place dans un site internet et comment en créer un qui soit efficace pour vos utilisateurs !


Après, vous ne verrez plus jamais votre footer de la même façon !


Votre footer c’est parfois la dernière chose que voit votre utilisateur !

➡️ Votre footer est un élément essentiel de votre site et pourtant c’est bien souvent celui qui est le plus laissé à l’abandon ! Il est bien souvent mit de côté, oublié, négligé et pour beaucoup “ne sert à rien” (véridique ! C’est ce qu’on m’a déjà dis des dizaines de fois !)…

👉 Comment on est arrivé là !!!??? C’est en partie car personne ne sait vraiment à quoi il sert, ce qu’il faut mettre dedans et comment le valoriser ! Alors aujourd’hui on va s’attarder dessus pour redécouvrir le footer sous toutes ses coutures et apprendre à l’aimer comme un élément stratégique et important de votre site 🤓 !

Footer = bas de page

Comment concevoir un footer parfait

Pour le footer d’un site il y a bien souvent deux écoles et c’est la troisième école qui est la bonne !

Il y a les nudistes et ceux qui veulent être couvert car on ne sait jamais (oui, je suis beaucoup trop allé à la plage ces derniers jours) !

Ce n’est pas une blague ! Il y a d’un côté le footer qui est nu : presque inexistant, indiquant seulement les mentions légales et la politique de confidentialité (obligatoire avec la RGPD). Puis, de l’autre, le footer qui est extrêmement chargé (il faut même scroller pour en voir le bout), c’est un fourre-tout, on en rajoute toujours plus, au cas où !

Aucune de ces deux pratiques n’est bonne, il faut trouver un juste milieu. Qu’il soit complet = qu’il y est les informations essentielles pour vous et vos utilisateurs. C’est important car votre footer c’est parfois la dernière chose que voit votre utilisateur avant de vous quitter !

Alors voilà 5 bonnes pratiques pour un footer efficace !

➡️ 1. Les liens

Votre footer doit faire ressortir les liens principaux et stratégiques de votre site, cela fait partie du maillage interne et externe de votre site, ce qui favorise votre trafic et votre référencement naturel.

Au départ, le rôle du footer est de mettre en avant les informations qui ne sont pas présentent dans la navigation principale de votre site (votre menu). Votre site entier ne peut pas tenir dans votre menu (vous devez vous limiter à 5-7 entrées maximum), c’est pour cela que le footer a un rôle important, celui de valoriser le reste de votre contenu afin qu’il soit repéré et indexé par les moteurs de recherches.

Les liens les plus importants à retrouver dans votre footer concernent les rubriques de présentation de votre marque/site ainsi que les liens permettant la prise de contact.

L’organisation des liens

De plus, il est toujours intéressant d’y valoriser ses catégories/rubriques principales si le contenu de votre site est conséquent. Contentez-vous des 5 catégories/rubriques les plus importantes pour vos utilisateurs, il n’est pas nécéssaire de charger votre footer ! Si vos liens ne sont pas catégoriser il faut que vous les organisiez par items. Ce deuxième menu de navigation spécifique et au sein du footer se présente généralement sous forme de colonage par section. 

Créer un sens de lecture

Il est important de hiérarchiser et prioriser les éléments du footer. Créez un sens de lecture pour vos utilisateurs, par quoi commenceront-ils et par quoi termineront-ils. En France nous lisons de gauche à droite et les études utilisateurs démontrent que l’on retient plus facilement le premier et le dernier élément que l’on voit. Donc pensez-y lors de la construction de votre footer. Quels sont les deux éléments stratégiques sur lesquels vous voulez les attirer où qu’ils retiennent et placez les en premier et en dernier.

Ne pas souligner tous vos liens

Proposer des liens soulignés au sein du footer ne correspond plus aux tendances et aux bonnes pratiques web actuelles. Cette présence alourdit la lisibilité du footer et gène la lecture.

➡️ 2. L’identité de marque et le contact

Votre identité de marque doit transparaître dans votre footer, il faut que vos utilisateurs s’en souviennent ! De la même manière, il est important qu’ils associent votre identité de marque à la façon dont ils peuvent vous contacter. Vous pouvez très bien, mettre simplement un lien vers votre page contact, voir même indiquer clairement votre numéro de téléphone ou votre adresse e-mail directement. Pour les plus aguerris d’entre vous, vous pouvez aussi intégrer un formulaire de contact rapide et simple directement dans votre footer selon la mission de votre site et vos objectifs à atteindre (par exemple : générer des contacts).

➡️ 3. Le call-to-action (bouton d’action)

Il ne faut pas oublier que le footer est un espace qui peut être grandement optimisé pour la conversion et générer du clic. C’est un emplacement spécifique dans lequel il est recommandé d’inclure une inscription à une newsletter par exemple ou bien le téléchargement d’un e-book ou bien de vous rejoindre sur les réseaux sociaux (toujours à adapter selon vos objectifs). Néanmoins, ne vous amusez pas à inclure ces trois éléments en même temps. Soyez concis et clair.

➡️ 4. Le sub-footer

Quel drôle de mot ! Le sub-footer est un mini footer dans un footer. Il permet de créer de l’ordre et de créer une hiérarchie dans votre footer. Bien souvent on retrouve dans un sub-footer, les mentions légales et autres liens que personne ne regarde (et pourtant essentiel).

Ce n’est pas parce que personne ne regarde ces petits liens qu’il ne faut pas les mettre. Il ne faut jamais les oublier pour la justification légale de l’existence de votre site internet. Mais vous l’aurez compris, n’étant pas une information prioritaire pour vos utilisateurs, elle peut être intégré dans la partie basse du footer, voir dans le sub-footer.

PS : bien que ce ne soit pas une information prioritaire et consulté par vos utilisateurs, cela reste un élément rassurant pour eux, qui leur procure plus de confiance en votre site.

➡️ 5. Le design

Nous venons d’en parler, un footer contient souvent bien trop d’information et de liens pouvant perdre et désorienter l’internaute. Il est donc important de prioriser les informations les plus importantes et de les organiser dans tous l’espace du pied de page. La taille du footer est dépendante du nombre d’informations et doit avoir un design qui reste simple.

Utiliser l’espace 

L’espacement entre les éléments du footer est important. Il faut aérer ces éléments pour rendre la lecture agréable. Utiliser des colonnes (jusqu’à 4 colonnes maximum) pour segmenter et hiérarchiser clairement les informations qui s’y trouvent.

Utiliser des éléments graphiques

Trop de sites se contentent de générer des footers sous forme textuel et peux attractifs. Les icônes, logos et autres éléments graphiques permettent de relever l’attrait visuel de la page et du footer. Vous pouvez-vous le permettre.

Contraste et lisibilité  

Les informations présentent dans les footers sont souvent négligées et trop petites pour le bon confort de lecture de vos utilisateurs. Le contraste entre la couleur de la police d’écriture et la couleur de fond, mais aussi les différentes polices utilisées et leurs tailles sont des points à prendre en compte pour une meilleure lisibilité.

Cohérence graphique 

Le footer fait partie intégrante d’un site internet, il doit donc refléter son univers graphique et son design général.


Lire aussi : Les habitudes de vos utilisateurs créent des standards ou l’inverse



☝️ Alors ils sont bons vos footer ou bien  ?

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas si vous avez des questions ou des remarques, à les mettre en commentaires ! 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *